La belle histoire de….Pau (Episode 2)

Redécouvrez la première partie de cette belle histoire ici

Innover, inventer dans l’accompagnement des personnes âgées

Au fil du temps, les services proposés par la franchise de services à la personne Age d’Or se développent, mais en toute cohérence : ils sont créés pour répondre aux besoins constatés sur le terrain.

Les structures associatives comme l’ADMR, qui existe depuis 1945, proposent alors principalement des prestations d’auxiliaire de vie.
« La vision de Fabrice Provin a été de dépasser ce cadre de l’aide « technique » et de proposer aux personnes âgées de rompre leur isolement en sortant de chez elles, résume Jérôme Gabillon. Après l’accompagnement véhiculé, l’agence de Pau met en place la téléassistance et le jardinage et un service de livraison de repas.

En dépit de ces initiatives, le démarrage, trop lent, ne lui convient pas, et l’entrepreneur qui grandit en lui passe à la vitesse supérieure.
« Pour que mon chiffre d’affaires décolle, je me suis dit qu’il fallait que j’aille chercher d’autres seniors et personnes à accompagner. J’ai décidé de racheter une entreprise d’aide à domicile. »

Le projet est validé par le franchiseur : ce rachat va donner à Jérôme Gabillon le coup d’accélérateur dont il a besoin. Le chiffre d’affaires de Pau doublera chaque année, ce qui va servir d’assise solide à Jérôme pour ouvrir d’autres agences à Agde et à Perpignan, et ainsi mieux mailler le territoire.

Des premiers clients à la maturité : évoluer dans la continuité

Cet esprit d’entreprise n’est pas le seul à prendre en compte pour expliquer une réussite qui dure depuis 25 ans. Il s’adosse aux valeurs qui ont fait le succès de la franchise d’aide à la personne Age d’Or : le professionnalisme, bien sûr, mais aussi le respect, l’empathie, et l’engagement dans l’accompagnement des personnes âgées.
« Les seniors ont besoin de temps, de douceur ; avec l’âge les qualités et les défauts de chacun s’accentuent. Il faut aller à la rencontre des personnalités et des besoins de chacun, car la différence entre deux prestataires se fait, pour finir, sur les qualités humaines » assure Jérôme Gabillon qui évoque avec émotion ses tout premiers clients : « Un couple très touchant dont j’avais fait la connaissance en me rendant dans une résidence services. Le mari était hémiplégique, tous les deux avaient besoin de s’évader de la réalité quotidienne. Je les emmenais en promenade (à l’époque, je n’avais qu’une voiture 2 portes, ce n’était pas simple !). Cela leur faisait du bien, et la dame m’appelait ensuite tous les matins pour que je fasse marcher son mari dans le couloir ! »
Cette relation, fondée sur une estime réciproque, a été porteuse de sens, un facteur clé de succès : « Je les ai soutenus, mais ils m’ont aussi soutenu ! C’est une belle histoire. »

La qualité de la relation humaine passe aussi par la qualité et l’implication des équipes ; Jérôme se félicite de l’ancienneté de son équipe socle : 20 ans en moyenne. Il a à cœur de faire progresser ses salariés : c’est ainsi que la comptable, la responsable qualité et la chargée de développement ont fait leurs débuts au bas de l’échelle. Pour sa part, Jérôme passe du temps à « faire le pompier » : gérer les situations difficiles, mettre en place des mesures pour limiter les incidents, faire progresser la qualité des services.
Ce qui ne l’empêche pas de réfléchir à de nouveaux projets : reprendre une agence supplémentaire (à Montpellier), suivre attentivement l’avancée de la loi pour les Générations solidaires (ex-Grand Age et autonomie) …

Heureux de ce beau parcours aux côtés de la franchise de services à la personne Age d’Or, des équipes qu’il encadre et des seniors qu’il accompagne, Jérôme Gabillon formule un ultime souhait : « Que chacun passe par-dessus les imperfections, les déceptions et les écueils pour aller chercher le bonheur malgré tout. »

Rejoignez un secteur en développement et donner du sens à votre activité professionnelle : ici